Les bains-douches, un observatoire des changements urbains ?

Communication de Lucie Bony au Congrès de l’Association Française de Sociologie, le 8 juillet dans le RT9 “Sociologie de l’urbain et des territoires”

Cette communication propose d’observer les changements urbains à travers l’étude d’un petit objet : les bains-douches.

En Europe de l’Ouest, ces établissements ont été impulsés par le courant hygiéniste de la seconde moitié du XIXe siècle afin d’éduquer le peuple à la propreté et à l’hygiène (Lévy-Vroelant, 2018).

Si la plupart des villes françaises en étaient pourvues au début 20ème siècle, les bains-douches ont connu des destins contrastés selon les contextes : fermeture, reconversion, et rares pérennisations. De nouvelles structures ont également récemment été créés ; d’autres enfin sont programmées ou au moins plébiscitées.

Cette communication postule que le bain-douche est un bon observatoire des changements urbains dans de multiples dimensions :

  • changements techniques : la construction de bains-douches a été possible grâce au développement des réseaux d’eaux et des systèmes de chauffage qui se sont modernisés au fil du temps ;
  • changements sociodémographiques : en ce que qui concerne le profil des usagers ;
  • changements résidentiels : la question de l’habitat est intimement liée à celle des bains-douches, dont l’usage s’inscrit plus largement dans des mode de vie ou d’habiter qui évoluent ;
  • changements politiques : les bains-douches s’inscrivent dans des politiques sociales, éducatives, d’urbanisme ;
  • changements culturels : l’étude des bains-douches est aussi une porte d’entrée pour saisir les évolution du rapport à l’hygiène, au corps, à l’intime etc.

La communication repose sur un cas d’étude : la ville de Saint-Denis (93), et se focalise sur les moments charnières de cette histoire locale des bains-douches : leur ouverture, leur fermeture et leur potentiel « retour ».

Le travail présenté repose sur l’exploitation de document d’archives (presse, bulletins municipaux, comptabilité, rapports, etc.) et la réalisation d’entretiens avec les acteurs de terrain (militants, élus municipaux, travailleurs sociaux).



Citer ce billet
Lucie Bony (2021, 1 juillet). Les bains-douches, un observatoire des changements urbains ? Thermapolis. Consulté le 13 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ur9i

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search